Déléguer vous permet de gagner du temps, de vous concentrer sur votre cœur de métier, d’instaurer un climat de confiance entre vous et vos équipes.

Découvrez comment faire en 4 étapes simples.

Vous préférez écouter cet article plutôt que de le lire ?
P
as de souci ! Le lecteur ci-dessous est là pour ça :

Vous êtes-vous déjà demandé quel est le secret de ces chefs d’entreprise qui gèrent avec succès des entreprises de plusieurs centaines de personnes ?

Non, ils ne sont pas plus doués que les autres.

Non, ils ne sont pas plus travailleurs.

Ils ne sont même pas plus chanceux.

Mais il y a une chose qu’ils font mieux que les autres.

Une chose indispensable quand on veut développer son business.

Une chose simple, mais finalement assez rare.

Ils savent s’entourer. 

Et tirer le meilleur de ceux qui sont à leurs côtés.

Quoi, c’est tout ? C’est ça le Grand Secret ? Mais moi aussi j’ai des salariés. Moi aussi je gère une équipe.

Très bien, mais posez-vous un instant la question : qui est la tête pensante dans votre entreprise ? Vers qui se tournent vos salariés quand ils ont un problème ? Qui décide au quotidien ?

Savez-vous déléguer ?

Mais avant de nous pencher sur les avantages qu’il y a à déléguer (et les points sur lesquels faire attention, oui, il y en a), mettons tout de suite les choses au clair, qu’est-ce que déléguer veut dire, et qu’est-ce que ça n’est pas ?

En déléguant, vous ne perdez pas votre pouvoir

Déléguer ne veut pas dire se décharger des tâches “ingrates” que vous n’avez ni le temps ni l’envie de réaliser vous-même.

Au contraire, c’est permettre à un de vos collaborateurs de réaliser une tâche importante pour l’entreprise, et qui rentre dans ses compétences, pour que vous puissiez, de votre côté, vous concentrer sur des tâches plus spécifiques à votre rôle de dirigeant d’entreprise.

Je sais que certains chefs d’entreprises peuvent avoir peur de perdre une partie de leur pouvoir, voire de leur autorité, en déléguant des tâches “stratégiques” à leurs salariés.

Mais il ne s’agit pas de perdre du pouvoir.

Il s’agit de le partager, pour un temps, et dans un domaine bien précis, pour la croissance de l’entreprise.

C’est une question de confiance, et de collaboration.

Déléguer, c'est surtout faire confiance et collaborer

Mais il n’est pas question seulement d’un transfert de travail.

Une véritable délégation, c’est également le transfert des responsabilités qui vont avec. Et nous verrons dans la suite de cet article ce que cela implique.

Déléguer vous procure de nombreux avantages

Beaucoup d’entrepreneurs pensent que le fait de déléguer une tâche leur prendra plus de temps que de faire la tâche en question.

Et je les comprends.

Il faut former la personne qui sera en charge, lui expliquer ce qu’on attend d’elle, définir sa mission, le délai attribué…

Effectivement, pour une tâche ponctuelle, cela demande peut-être plus de temps.

Mais au final, au bout du processus de délégation, à moyen terme, croyez-moi, vous y gagnez.

Et ce temps que vous allez gagner, vous allez pouvoir le mettre à profit.

C’est-à-dire vous concentrer sur votre cœur de métier : développer votre entreprise.

Osez me dire que vous trouvez le temps pour réfléchir à votre stratégie ! À des axes de croissance !

Et je sais pourquoi vous ne le faites pas.

Parce que vous courrez après le temps.

Déléguer vous permet de gagner du temps

Et bien souvent, si vous manquez de temps, ce n’est pas parce que vous lambinez, bien au contraire, c’est parce que vous passez votre temps à régler des soucis qui pourraient être réglés par d’autres.

Ou parce que tenez absolument à gérer un projet ou une mission qu’un de vos collaborateurs serait tout à fait à même de faire à votre place.

N’oubliez pas que prendre un peu de recul par rapport à un projet, plutôt qu’être à sa tête à longueur de journée, vous permet d’y revenir avec un œil neuf, plus avisé.

En suivant l’avancement du projet grâce à des réunions régulières, vous pourrez ainsi proposer des améliorations, faire des arbitrages, prendre des décisions en toute objectivité.

Parce que déléguer ne veut pas dire abandonner tous les projets en cours.

Cela veut dire laisser quelqu’un d’autre le mener à bien, tout en vous assurant que le travail est correctement fait.

Et ce faisant, vous montrez la confiance que vous avez pour vos équipes.

Lorsque vous pratiquez la délégation de manière régulière au sein de votre équipe, que vous laissez l’autonomie nécessaire à chaque personne et que chaque personne tient bien son rôle, le niveau de confiance de vos collaborateurs vis-à-vis de vous augmente, et vice versa. Ce qui contribue donc au final à renforcer la confiance au sein de l’équipe, ainsi que son niveau de cohésion. 

Si vous voulez en savoir plus sur la nécessité d’instaurer un climat de confiance dans votre entreprise, j’ai réalisé une courte vidéo sur ce sujet, que vous pouvez retrouver sur ma chaîne YouTube.

Les bienfaits de la délégation pour vos équipes

C’est en forgeant qu’on devient forgeron.”

Vous connaissez bien sûr ce proverbe, et il est tout à fait adapté dans le cas présent.

Lorsque vous déléguez la réalisation de certains travaux à vos collaborateurs, vous leur permettez non seulement d’affiner leurs compétences actuelles, mais également de développer de nouvelles compétences

En effet, en se confrontant à des problématiques nouvelles, elles sortent de leur zone de confort et sont obligées, en quelque sorte, d’élever leur niveau. Ce qui fait d’eux des personnes de plus en plus aguerries et qui progresseront rapidement.

Et c’est un véritable cercle vertueux puisque plus elles développent leurs compétences, plus elles deviennent autonomes, et plus vous pouvez leur confier de missions stratégiques, parce qu’elles auront l’expérience et le recul nécessaires pour pouvoir les gérer efficacement.

Idéalement, il viendra un temps où elles pourront elles aussi déléguer à des subalternes pour gagner encore en efficacité sur leur champ d’action.

Enfin, des collaborateurs compétents et autonomes sont des personnes dont le niveau de confiance en elles-mêmes et en vous et votre entreprise est élevé. 

Ce qui a un impact direct sur le bonheur qu’elles éprouvent à travailler avec vous.

Plus que le salaire ou le statut social, c’est véritablement cet aspect qui est fondamental dans le fait de garder des salariés motivés et prêts à se donner à 200 % pour leur travail.

Savoir qu’on est écouté, qu’on est utile pour le bien commun, prévaut la plupart du temps toute ambition individuelle.

Déléguer, ça s’apprend

Depuis tout à l’heure, je vous parle de l’importance de déléguer.

Mais n’allez pas croire que cela se fait naturellement, facilement, à l’instinct.

Enfin, certains y arrivent, bien entendu, mais il existe des “trucs”, des astuces, une méthode à apprendre et à appliquer.

Cela devient de plus en plus naturel à mesure que vous pratiquez, évidemment.

Et la bonne nouvelle, c’est que c’est à la portée de tout le monde.

Donc plus d’excuses, allons-y !

Savoir déléguer s'apprend

Première étape : analyser vos missions

La première étape consiste à analyser vos missions et tâches en répondant à quelques questions : 

  • Qui ? 
  • Pourquoi ? 
  • Comment ? 
  • Dans quel but ? 
  • Que dois-je absolument faire par moi-même ? 
  • Quel est mon cœur de métier ? 
  • Quelle est la valeur ajoutée que je peux apporter en déléguant certaines de mes tâches ? 
  • Quels sont les éléments que j’ai délaissés faute de temps ?

Vous saurez ainsi quelles missions il est nécessaire que ce soit vous qui vous en occupiez, et lesquelles peuvent être déléguées.

Deuxième étape : choix de la personne à déléguer

Vous devez ensuite identifier la ou les personnes susceptibles de réaliser ces tâches. 

Pour ce faire, il est important de sélectionner les collaborateurs dans lesquels vous avez confiance

Par ailleurs, il faut prendre en compte les compétences de ceux-ci afin qu’ils puissent se saisir du sujet et le mener à bien.

Il faudra adapter vos demandes aux collaborateurs retenus.

Troisième étape : cadrer la délégation

Cette étape consiste à cadrer cette délégation avec les collaborateurs retenus : vous devez être clair et précis

Plus les objectifs seront compris, voire partagés, plus cela donnera un cap et du sens à ce transfert. 

Afin de permettre aux collaborateurs d’atteindre les objectifs fixés, vous devrez mettre à disposition les ressources et outils nécessaires à l’atteinte des objectifs.

Cela pourrait s’apparenter à la rédaction, ou mise à jour, de la fiche de poste établie lors de l’embauche du salarié.

Quatrième étape : l’accompagnement

Enfin, l’idée principale de la délégation, au-delà de vous décharger d’une partie des tâches, est d’accompagner au mieux vos collaborateurs. 

Pour ça, vous devez expliquer, faire preuve de pédagogie et de disponibilité pour faciliter la montée en compétence de vos collaborateurs et les rendre autonomes plus rapidement.

Voilà, vous avez en main toutes les cartes pour déléguer de façon efficace et en toute confiance.

Abonnez-vous à la newsletter si ce n’est pas déjà fait et recevez chaque mardi une “Fiche Entrepreneur” pour connaître, en un coup d’œil, tout ce qu’il y a à savoir pour piloter votre entreprise dans de bonnes conditions.


0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x