La solitude de l’entrepreneur ne nous affecte pas tous de la même façon. Pourtant, chaque chef d’entreprise y est un jour confronté.

Vous préférez écouter cet article plutôt que de le lire ?
P
as de souci ! Le lecteur ci-dessous est là pour ça :

Il y a deux types d’entrepreneurs : ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent.

Non…

Attendez…

Mauvaise référence…

Il y a deux types d’entrepreneurs : ceux qui emploient des salariés, et ceux qui travaillent seuls.

Il y a évidemment pléthores de différences plus ou moins subtiles entre ces deux catégories, mais elles partagent tout de même un point commun douloureux : tous les entrepreneurs se sentent seuls au monde à un moment donné.

La solitude touche tous les entrepreneurs

Que vous employez 2 ou 200 salariés, que vous rencontriez vos clients régulièrement, ou vos fournisseurs, que vous partagiez vos journées avec votre moitié le soir ou que vous participiez à des conférences réunissant des dizaines d’autres entrepreneurs, finalement, à la fin de la journée, votre entreprise repose uniquement sur vos épaules.

Il est donc tout naturel de ressentir, plus ou moins tôt dans votre projet, plus ou moins fréquemment, et plus ou moins intensément, un profond sentiment de solitude.

Vous voulez une preuve ?

45% des chefs d’entreprises, entrepreneurs et indépendants ont déclaré se sentir isolés en 2016, et 75% ne pas se sentir suffisamment entourés, a fortiori dans les passages difficiles !

Vous voulez parier que ces chiffres se sont envolés ces derniers temps ?

Je tiens le pari !

Oui, être le seul maître à bord est à double tranchant.

Bien sûr, c’est synonyme de liberté. Plus besoin de rendre des comptes ou d’avoir besoin de l’aval de votre supérieur hiérarchique.

Mais cette liberté a un prix.

Vous devez désormais gérer seul les contraintes du quotidien et portez seul les responsabilités de votre entreprise.

A vous de trouver des solutions rapides et efficaces.

A vous de satisfaire les clients.

A vous de négocier avec les fournisseurs.

Tout ce travail, réalisé seul, débouche souvent sur une fatigue et un stress intenses.

La solitude ressentie par les entrepreneurs est fatiguante et stressante

Ses répercussions négatives sont souvent plus sérieuses qu’on ne le pense.

La solitude est notamment liée à un risque accru de maladies cardiaques et de cancers, et elle peut même être en partie à l’origine d’autres problèmes de santé comme l’obésité.

Sans oublier les troubles psychologiques que cela peut entraîner, comme les burnouts ou une dépression plus profonde.

Lutter contre cette solitude est donc non seulement nécessaire pour éviter une démotivation, mais elle l’est d’autant plus pour garder un équilibre physique et psychologique.

Il existe des solutions pour gérer ce sentiment de solitude

Ne vous enfermez pas

Ce premier point est très important puisqu’il réunit finalement deux phénomènes distincts.

Quand je vous conseille de ne pas vous enfermer, je parle d’un enfermement à la fois physique et psychologique.

Je suis bien placé pour parler du premier puisque je travaille chez moi, le plus souvent seul devant mon ordinateur.

Si je ne me force pas à sortir, finalement, je pourrais passer des jours, voire des semaines sans mettre le pied dehors.

(Et c’est d’autant plus vrai que je fais partie des gens introvertis, pour qui rester chez soi repose et apaise.)

Il n’empêche que même pour les gens comme moi, pour améliorer sa concentration et booster son moral, sortir prendre l’air au moins une fois par jour, est une bonne habitude à prendre.

Et pour ceux d’entre vous qui vont au bureau chaque matin, ou en tout cas qui ne travaillent pas à domicile, ne vous croyez pas exempts de ces conseils.

Métro-boulot-dodo, ça vous parle ?

Si vous ne sortez de chez vous que pour aller au travail ou en revenir, vous êtes dans le même cas de figure.

Et même cause, même effet, je vous recommande de sortir, sortir et sortir !

Cela peut être sous forme de ballade, pour promener son chien ou pour se dépenser.

Et nous arrivons à un point encore une fois très important : le sport.

Ou en tout cas, une activité physique qui vous sort de la sédentarité.

Le sport joue sur tous les aspects négatifs que nous avons vu il y a quelques minutes (stress, maladies cardio-vasculaires, obésité…), en plus de libérer toute la pression accumulée.

C’est indispensable !

Croyez-moi, il vaut bien mieux profiter du temps gagné en travaillant à domicile pour faire un peu d’exercice plutôt que de répondre à ses mails dès le réveil.

Sans parler que faire du sport est une formidable opportunité de rencontrer de nouvelles personnes (on en reparle dans quelques minutes).

Et pour rencontrer des personnes, ou tout simplement s’imprégner d’autres présences que la sienne, n’hésitez pas à investir, de temps à autre, des lieux publics comme des cafés, des parcs (si le temps s’y prête), un espace de coworking ou carrément un bureau en colocation.

(Nous sommes d’accord, ce point est particulièrement compliqué en ce moment, mais il y a toujours des solutions.)

Cela vous permettra non seulement d’avoir un cadre de travail stimulant, dans lequel vous ne serez pas déconcentré par les tâches quotidiennes et ménagères, mais aussi de rencontrer d’autres entrepreneurs avec qui échanger conseils et astuces.

Ce qui nous amène à l’enfermement psychologique.

Quand on se lance dans un projet qui nous tient à cœur, et a fortiori quand on développe son entreprise, on a tendance à y penser toute la journée, tous les jours.

C’est tout à fait normal.

Mais si vous voulez tenir la distance, ce n’est pas la bonne attitude à avoir.

Il vaut bien mieux prendre du recul avec son projet le temps d’une soirée, d’un week-end, et s’y replonger l’esprit frais et dispo, plein de nouvelles ressources.

Il faut absolument des moments durant lesquels vous ferez la coupure avec votre business. C’est l’occasion de sortir entre amis par exemple. Mais durant ces moments-là, en clair, votre mission sera de ne pas parler de vos projets ou le moins possible.

Détendez-vous, rechargez les batteries, et revenez en force !

Prendre du recul permet de vaincre la solitude et de revenir en force

Sachez vous entourer

Ça peut paraître idiot dit comme ça, mais pour ne pas rester seul, il faut rencontrer des gens.

Et ça commence au plus près de vous : votre famille, vos amis proches.

Nous avons vu à quel point il était important de faire la part des choses entre vie privée et vie professionnelle.

Mais impliquez vos proches un minimum.

Il est toujours bon d’avoir une oreille attentive en cas de doute ou de difficulté.

Et vous serez ravi de partager les bons côtés de votre aventure avec ceux que vous aimez.

Amis, famille, ou même anciens professeurs d’université, votre entourage sera toujours présent et de bons conseils.

De plus, s’ils partagent votre quotidien, ils seront plus à même de vous pardonner votre “indisponibilité” à certains moments si vous leur avez expliqué au préalable les tenants et aboutissants de votre projet, et son état d’avancement.

Je ferai un article prochainement sur les “plaintes familiales”, souvent nées d’une incompréhension.

Si vous souhaitez avoir un avis extérieur, mais que vous ne voulez pas mêler vos proches à votre affaire, vous pouvez toujours faire appel à un coach.

N’hésitez pas également à partir à la rencontre d’autres entrepreneurs. Qui de mieux peut vous comprendre que des personnes qui traversent les mêmes épreuves et les mêmes doutes.

Cela vous permettra d’avoir de nouvelles idées ou de trouver des solutions à un problème.

Alors où trouver d’autres entrepreneurs ?

Vous pouvez participer à des événements comme des séminaires ou des conférences sur votre thématique, rejoindre des réseaux d’affaires en ligne ou hors ligne, travailler dans un espace de coworking (je vous avais bien dit qu’on en reparlerait), participer à des rencontres entrepreunariales, contacter des associations pour entrepreneurs…

La liste des possibilités est longue.

L’idée est de cultiver votre réseau, et de le développer.

Cela pourra être notamment l’occasion de collaborer avec un ou plusieurs autres entrepreneurs, développer des synergies qui seront à coup sûr intéressantes et pertinentes.

Dans le même ordre d’idée, lorsque votre entreprise se développe, il vous faudra apprendre à déléguer.

Je sais que ce mot peut faire peur, mais non seulement vous gagnerez en efficacité, mais en plus vous combattrez cette solitude qui nous guette tous.

Pour cela, vous n’êtes pas obligé d’embaucher une personne. Vous pouvez aussi faire appel à des freelances telles que des assistants personnels, cabinet comptable, consultant marketing, agent commercial…

Vous pouvez aussi changer vos habitudes et rencontrer les personnes avec qui vous travaillez (clients, fournisseurs, investisseurs, partenaires…) en face à face, et non pas systématiquement par mail ou téléphone.

Autour d’un repas ou d’un café, ça peut être l’opportunité idéale pour rencontrer quelqu’un avec qui s’associer sur le long terme.

Rencontrez d'autres entrepreneurs autour d'un repas

Vous verrez, cela fait un bien fou, et cela participe à développer votre réseau.

Faites vous plaisir

Il n’y a pas que le travail dans la vie.

Nous l’avons vu, déconnecter de temps en temps ne vous apporte que des bénéfices.

Prendre de la distance pour mieux revenir avec un regard neuf et une énergie renouvelée, c’est une des clés du succès.

Je ne saurais que trop vous conseiller de garder le contact avec ce qui vous fait plaisir, et avec ceux que vous aimez. Car vous ne pourrez pas faire marche arrière pour rattraper le temps perdu.

Bien sûr, votre entreprise est importante. Mais n’est-ce pas le cas aussi d’autres aspects de votre vie ?

Il faut réussir à maintenir un équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle.

Habituez-vous à prendre du temps en dehors du travail et de votre entreprise pour vous focaliser sur vos loisirs et vos amis.

Je sais que ce n’est pas simple, mais essayez d’agender ces moments dans votre planning et de respecter ces engagements aussi fortement que s’il s’agissait de rencontrer votre plus gros client.

Le dernier conseil que je puisse vous donner pour vaincre la solitude de l’entrepreneur, c’est de rester positif, quoiqu’il arrive.

Vous n’êtes pas seul.

D’ailleurs, si vous voulez partager vos propres conseils et habitudes qui vous permettent de gérer cette solitude de l’entrepreneur, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Je suis sûr que cela intéressera bon nombre d’entre nous !

Et abonnez-vous à la newsletter si ce n’est pas déjà fait. De cette manière, vous recevrez chaque mardi une “Fiche Entrepreneur” qui vous permet, en un coup d’œil, d’améliorer votre pilotage d’entreprise.

Tous les entrepreneurs se sentent seuls

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x